Qui sont les Fines Buch’ ?

Un comité d’experts du goût, membres du Club d’Entreprises DEBA

LES VINS A FABLE – Angélique DANEDE

A la question qui suis-je : Je répondrai un personnage atypique (euh sans barbe …). Non, plus sérieusement, j’ai eu plusieurs vies dans ma vie et je cumule toujours aujourd’hui deux vies professionnelles. Mais j’ai décidé, suite à de gros soucis de santé, de ne vivre que de mespassions et les deux plus grosses sont : l’humain et le vin. C’est pourquoi j’ai souhaité créer Les Vins à Fable.

Mais Cathy là tu vas me demander : «  c’est quoi Les Vins à Fable » : C’est une jeune entreprise qui propose en circuit court, des vins BIO, de toute la France avec surtout une méthode de distribution assez novatrice. En effet nous proposons nos vins, en réunion chez les particuliers (les TupperWine) donc un super moment convivial à partager entre amis, ou lors d’évènements style mariages, anniversaire etc avec la Carav’in (bar mobile). Enfin nous proposons des animations, ou fournitures de vins auprès des pros, pour vos inaugurations, anniversaires, évènementiel etc. L’idée est de toujours travailler sur les accords mets vins d’où la création des Fines Buch’. Nous avions envie de vous faire partager nos passions, nos idéologies (bio par exemple), nos goûts pour vous faire voyager, rêver et surtout passer un moment sympa avec nous.

Pourquoi ai-je choisi Olivier Laban comme lieu de réception ? Tout d’abord car mon mari est un ancien ostréiculteur, mais aussi parce que je trouve ce métier magnifique, traditionnel, difficile et d’une grande Noblesse avec des produits de la mer naturellement BIO. J’ai choisi Olivier car en plus d’être un nom sur le Bassin, je le trouve plutôt novateur avec Oyster Bar, et enfin il est le seul ostreïculteur du DEBA…(oui, oui je recrute) Bref RDV chez Olivier pour déguster des huîtres travaillées avec Adam de façon exceptionnelle et accompagnées de leur vin bio, qui je l’espère vous étonneront. Idée de jeu Tombola sur les mots : Bio, raisonnés etc…1 bouteille à gagner. J’y réfléchis.

COMPAGNIE OSTREICOLE – Olivier LABAN

Olivier : le Kersauson du bassin !!

Le visage buriné par les vents marins, le regard persan de celui qui en veut, les cheveux poivre et sel de sa maturité professionnelle, je vous présente Olivier Laban Ostréiculteur sur le bassin depuis 30 ans. Béarnais, Olivier est arrivé ici à deux ans et je crois, que même s’il n’en a pas le sang, à la vue de son investissement pour le Bassin d’ Arcachon il en a les valeurs, les traditions et le caractère. En effet il a prouvé ce dévouement en adoptant le MÉTIER du Bassin, l’ostréiculture et surtout en souhaitant développer celle-ci. Il est arrivé à ce métier après son service militaire sur le porte avion CLEMENCEAU, pour un remplacement de quinze jours chez Jean Lacoste,  nous n’avons pas la même notion de temps, car il y est encore ;)… Lacoste, voyant qu’Olivier voulait se mettre à son compte lui a proposé de s’associer avec lui, puis à son départ en retraite, lui a vendu ses parts au port de Meyran.

Aujourd’hui, l’entreprise Laban s’est agrandie avec L’Oyster bar à Arcachon, il y a toujours le lieu de production au port de Meyran mais aussi en Normandie, et bientôt la Maison Laban à Larros. Ce dernier, est un concept unique sur le Bassin, et pour moi extrêmement novateur, car en plus d’une épicerie basée sur les produits de la mer vous pourrez grâce à un automate et internet, commander et réceptionner vos huîtres fraîches 24h/24H. Alors si vous croisez Olivier sur un de ses bateaux MAR-GAU, (comme le prénom de ses enfants Margaux et Gauthier) vous pourrez saluer le représentant des traditions du Bassin d’Arcachon, qui se donne pour mission de faire aimer son métier aux générations futurs !

Angélique pourquoi as-tu choisi Olivier ? Parce que mon mari Ludovic est un ancien ostréiculteur et que comme je le disais précédemment je voulais vraiment mettre en valeur ce métier et ses produits, Olivier, ex président du comité régional conchylicole et ce pendant dix ans, en était pour moi le légitime représentant. Enfin, je suis une femme de projets et d’ambitions et je pense, que la future Maison Laban avec son distributeur automatique est un projet précurseur, et qu’ il faut saluer d’une part l’idée et mais aussi les risques pris par Olivier. Vivement le 26 mars afin qu’il nous en dévoile tous les secrets.

ADAM BRUNET – CHEF A DOMICILE

A la question qui suis-je : Je répondrai un hybride entre l’ingénieur, que mes parents voulaient que je sois et l’artiste culinaire que j’ai envie d’être. Bref je ne rentre pas dans le moule ! Originaire du Poitou, où j’ai été élevé dans une ferme (mes parents sont fromagers), je suis toujours à la recherche de bons produits. 

J’ai aussi beaucoup voyagé pour trouver des inspirations des épices authentiques que peuvent donner l’Asie ou l’Australie  où j’ai travaillé et lorsque je suis entré chez nous j’ai eu envie de tout faire goûter. Non Cathy je ne veux pas être chef dans un restaurant. Ce n’a jamais été l’idée, car j’aime les gens. Je veux du vrai contact ! Tu sais je m’appelle Adam moi j’ai envie de savoir comment Eve ou mon client si tu préfères croque et aime ma pomme. J’ai souhaité adhérer aux club et aux Fines Buch’ car les copains sont sympas et on transmet notre passion en s’amusant. Alors préparez vos fourchettes et vos papilles, j’ai mis mon tablier et ma toque de super cuisto pour vous épater ! ADAM BRUNET CHEF A DOMICILE

BONTE DI VINO – Bruno DUCASSE

A la question qui suis-je : Je répondrai, je m’appelle Bruno DUCASSE je suis donc le fils de… Monsieur et Madame DUCASSE agriculteurs de Sistels dans le Tarn, jolie mégapole de 300 habitants ! Au départ, je ne voulais pas faire d’études car je savais que l’on ne faisait rien avec un Bac général… du coup j’ai fait un Bac Pro Hôtellerie, puis un BTS Hôtellerie et 3 ans de spécialité en sommellerie, vous voyez le personnage aussi pugnace qu’un cep de vigne. Aussi passionné que Cathy et Sofy et je le souhaite aussi passionnant que les vins que je vends. 

Pour répondre à Cathy et à vous aussi évidemment, j’ai créé BONTE DI VINO car j’adore les jeux de mots… Non, sérieusement j’ai des origines Italiennes c’est surement grâce à ma mamie Angèle que j’ai vraiment eu envie de vous faire découvrir les vins Italiens. Et oui, 2 fois plus de cépages qu’en France presque 2 fois plus d’appellations donc il y a 2 fois plus dé découvertes à faire ! Et il est temps de se remettre en question, n’est-ce pas ?

Le vin Italien, c’est comme le romantisme poétique, savoureux, exceptionnel et éil évoque l’amour du viticulteur pour sa terre. C’est pour cela que je veux faire parti des Fines Buch’, je veux vous faire déguster de l’unique, de l’atypique, de l’authentique, il est donc possible que vous finissiez la soirée en hic !